Décembre 2017

L'ONU adopte la Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix

 

L'Assemblée générale de l’ONU a adopté le vendredi 8 décembre 2017 - à l’unanimité des 193 pays - la résolution instituant la Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix.

 

Cette Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix constitue un moyen de mobiliser régulièrement les efforts de la communauté internationale en faveur de la paix, la tolérance, l'inclusion, la compréhension et la solidarité, et l'occasion pour tous d'exprimer le désir profond de vivre et d'agir ensemble, unis dans la différence et la diversité, en vue de bâtir un monde viable reposant sur la paix, la solidarité et l'harmonie.

 

« Nous sommes particulièrement heureux et reconnaissants d’avoir pu réunir par consensus l’ensemble des Etats de la planète autour de cette idée de Vivre Ensemble en Paix » souligne le Cheikh Khaled Bentounes, Président d’honneur de AISA ONG.

 

172 Etats se sont déjà appropriés cette date en décidant de l’instituer dans leurs pays respectifs.

 

La Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix a été fixée au 16 mai.

 

Cette Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix constitue un rappel à la précieuse réconciliation de la famille humaine.

 

 

Un projet d'avenir pour un monde à venir.


L'Association Internationale Soufie Alâwiyya, AISA ONG Internationale, avait lancé une campagne de mobilisation mondiale pour que l'ONU décrète La Journée Internationale du Vivre Ensemble. Une pétition à l'intention de l'ONU avait été lancée pour démontrer aux autorités politiques notre DÉSIR DE PAIX. Chacun d'entre vous qui souhaitait voir notre monde changer était invité à signer cette pétition. Plus nous serons nombreux à choisir de mieux vivre ensemble plus notre engagement changera le monde. La campagne a abouti le 8 décembre 2017 avec l'adoption par l'ONU de La Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix.

 

« Le vivre ensemble c'est un état d'être, c'est une autre façon de voir le monde et de le concevoir, c'est proposer des alternatives sur le plan politique économique, social, éducatif. Il doit préoccuper nos architectes pour bâtir des villes dignes de ce nom où les hommes peuvent se rencontrer, échanger et fraterniser. Le vivre ensemble c'est appeler tous les chefs d'état du monde d'opter une fois pour toute au-delà des intérêts mesquins à choisir en tout lieu et en tout moment, la paix et la dignité de tout être humain, le droit à chacun de s'exprimer, le droit à chacun de vivre dignement, le droit à chaque femme, homme sur terre d'être le frère et la sœur de son prochain. »

Cheikh Bentounes, Allocution du 30.10.2014 lors du Congrès International Féminin pour une Culture de Paix "Parole aux Femmes", à Oran (Algérie).